Je n’ai encore jamais pris le départ d’une marche dans cette petite commune à 5 km au sud-ouest de Stoumont et 10 km de la cascade de Coo pour situer l’endroit.
Ce sera chose faite aujourd’hui !
Cette belle région est connue pour ses sources et ses pouhons depuis le 4ème siècle et donc aussi pour son eau minérale, la célèbre « Bru » dont l’exploitation industrielle a commencé en 1903.
Pour mes amis de l’ouest du pays, un pouhon est une source formant une petite mare d’eau plutôt ferrugineuse dont la couleur rouge est due à l’oxydation de l’eau dans la profondeur des roches.
Voilà, c’était la petite info culturelle du jour. Vous ne m’aurez pas lu pour rien ! J
J’y arrive sur place assez tôt… 07:45
Le départ a lieu dans la magnifique salle du Cercle Saint Paul.

L’équipe organisatrice est encore à pied d’œuvre, mais j’ai l’occasion de boire mon petit kaoua matinal.
Petit coup d’œil sur la carte. Cela ne va pas être du gâteau. C’est bien vallonné, mais avec pas mal de bois.
Si on ajoute à cela un soleil qui sera de la partie, cela promet du plaisir !

C’est parti.
Certains sentiers encore à l’ombre me laissent présumer que la nuit a été plutôt frisquette !

Après une belle clairière et un pavillon de chasse où il est encore trop tôt pour prendre du repos, le chemin commence à devenir un peu plus raide.

Un sentier comme je les adore

Comme nous sommes dans une région de sources et de captages d’eau,  inutile de vous dire que le territoire est très protégé contre toute autre activité industrielle ou agricole.

Je suis certain que c’est aussi grâce à cela que l’on peut traverser des bois et des forêts magnifiques.
Une des nombreuses sources

Hélas, comme trop souvent, il n’y a pas que des promeneurs respectueux de la nature qui profitent de la beauté des paysages.

Vue sur la vallée de la Lienne en direction de Targnon
Descente vers le Rau de Pouhon

Nous arrivons à l’altitude la plus basse du parcours, 198 mètres et à partir de là, il va falloir s’accrocher au bâton de marche car on est repartis pour une belle grimpette jusqu’à 470 mètres !

Eh oui ! C’est bien le chemin sur lequel je marche !
Petit regard en arrière sur le chemin déjà parcouru
L’église de Bierny
Mais qui donc est ce brave homme dont on honore la mémoire ?
Le Vieux Chêne (arbre classé)
La charge héroïque

Comme il sera un peu tard pour cuisiner quand je serai rentré au bercail, j’en profite pour déguster sur place le plat du jour : un excellent couscous « Spécial Saint-Paul » accompagné d’un bon petit verre de vin rouge ! 😉

Quant à la bière du jour, faute de la « Ferrusienne » prévue, ce sera une l’eau régionale ! 😉

Pour résumer la journée, elle fut excellente.
Le temps était radieux, le personnel sympa, le parcours plutôt sportif et le repas extra.
Que demander de plus ?
Parcours : En tenant compte de la distance parcourue et du dénivelé, le km/effort était de 29 km.
En comptant la marche de la veille, c’est pas mal pour une reprise d’entrainement, non ? 😉

A la prochaine 😉